Ces comportements qui plombent l’ambiance au travail… Partie II 

Partie II : Les micro-agressions 

Les micro-agressions sont les symptômes d'une société souffrant de racisme systémique, validisme, sexisme, grossophobie, psychophobie, homophobies, transphobie... Nous nous intéressons au racisme ordinaire qui pourrit la vie de nombreuses personnes au travail et plus globalement en société. Ces remarques peuvent faire sourire, ou pire encore : amuser la galerie. 

Comment reconnaitre des micro-agressions imbibées de racisme ordinaire ?

Tout d'abord, il y a une séparation entre "eux" (l'autre) et "moi". La micro-agression peut faire référence à groupe réel ou abstrait en lui attachant des caractéristiques négatives ou perçues comme négatives. Ensuite ces caractéristiques sont associées à une personne pour justifier son comportement, la décrire ou encore la tourner en ridicule.

Le racisme ordinaire sévit dans le milieu professionnel avec des remarques offensantes à l’égard des minorités. Faire référence de façon répétée et décomplexée à des clichés racistes sur l’origine ou l’origine supposée d’un collaborateur pour pointer  un comportement est inacceptable. Stigmatiser les salariés sous couvert d’humour est très dangereux pour la culture d’entreprise et le moral des troupes.

Voici quelques exemples de micro-aggressions :

  • Vocabulaire raciste : "Bougnoule, L'Aziza, Chintok, Bounty, Beurette,..."
  • « Emma t’es bosseuse. T'es une vraie chinoise ! »
  • « Djalil, c’est quoi ce travail d’arabe ! Pas pro du tout ! »
  • « Aaron, c’est un traitre, un vrai feuj… »
  • « Tu manges ? Mais c'est pas le ramadan ? »
  • « Samba et Christian, je les confonds toujours ! C’est pas ma faute si ils sont noirs tous les deux. »
  • « Saloua et Leila sont toujours fourrées ensemble. / Les terroristes / Les soeurs mus’... »
  • « Congo, Mali, c'est pareil... C'est l'Afrique quoi ! »
  • « C'est quoi ce souk, tu t'es cru au bled ! »

Astuces et Tips : Que faire quand je suis la cible de micro-agressions ?

> Demander à la personne de répéter car vous n’avez pas compris ce qu’elle vient de dire. Les personnes qui doivent se répéter tendent à comprendre qu’il y a un problème.

> Répéter ce que la personne vient de dire et demandez lui en quoi cette remarque est adapté à un contexte professionnel.

> Répéter ce que la personne vient de dire en regardant un autre collègue si vous avez bien de soutien. Vous pouvez rajouter : " Excusez-moi mais vous avez entendu ce que je viens d'entendre : ... ?"

> Envoyer un mail retraçant l’échange et le caractère raciste, offensant et traumatisant que cette agression verbale a pu avoir sur vous. Une preuve écrite aura toujours plus de valeur que des bruits de couloirs.

> Contacter les ressources humaines.

Les personnes racisées ont tendance à diluer ce type d’événements car elles ont malheureusement la triste habitude de les vivre souvent, alors n’hésitez pas à en faire trop. En effet, votre capacité à encaisser le racisme ordinaire ne doit en rien être un argument à votre encontre. Faites-vous entendre et insistez sur le caractère humiliant et inacceptable de ce type d'attitude dans un contexte professionnel mais aussi humain.

L'entreprise a pour mission de fournir un environnement de travail "safe" pour l'ensemble de ses collaborateurs. 

Les micro-agressions ne vont que s'intensifier et se répéter si on décide de subir et de ne rien dire. Les alliés sont souvent silencieux et ne se mettront pas en danger pour vous défendre publiquement. Cette lâcheté est la réalité du terrain. Chacun pour soi et le droit du travail pour "tous". Ces situations sont mauvaises pour l'esprit et pour le corps dans la durée. À force d'encaisser, personne ne se remettra en question le jour où vous exploserez sous cette addition de micro-agressions qui vont pourrissent la vie. L'humour a bon dos et cela n'est en rien une excuse. N'ayez pas peur de l'inconfort de votre interlocuteur parce que vous décidez de vous défendre. Leur inconfort est grandement nécessaire et indispensable pour faire avancer la société vers plus d'équité et d'égalité.  

 

Article sur le même thème :

Ces comportements qui cassent l’ambiance au travail ? Partie 1